Ma mère et moi | La fête des mères

Aujourd’hui, c’est la fête des mères et j’avais envie de réaliser un petit article spécialement pour l’occasion. N’étant pas une « maman », je ne comptais pas vous faire un article hyper psycho sur le sujet car je ne me permettrais pas de parler d’un sujet que je ne connais pas 😉

La fête des mères. Une journée? Cela me semble peu en fait. On devrait les honorer tous les jours selon moi. Beh oui, elles ont bien du courage les mamans. Elles font tellement de choses en une journée que c’est à se demander quand est-ce qu’elles se reposent (entre nous, je pense qu’elles ne le font pas beaucoup d’ailleurs). Alors, ce petit article, je le dédie évidemment à toutes ces super-mamans!

J’avais envie de parler de mon enfance, mon évolution et de la relation mère/fille. Puis je me suis dit que je laisserais bien ma place à quelqu’un d’autre pour l’écriture de cet article. J’avais envie d’avoir une autre vision, un autre point de vue. Quelqu’un qui s’y connait mieux sur le sujet. Et qui de mieux placé que ma propre maman ? Alors voilà, je lui ai posé quelques questions et elle a gentiment accepté d’y répondre.

Maman, c’est à toi !

1. Quel genre d’enfant j’étais? 

Adeline, petite, blondinette,mignonne, personne ne savait succomber à ton air canaille, ni te résister. Tu le savais sûrement très bien et je pense que tu en profitais pour en jouer. A l’école, tu étais assez bien douée, même si parfois je pense que tu préfèrais te reposer sur tes lauriers.

Tu aimais faire la star. Tu aimais les animaux, en particulier les chiens. Tu avais de l’ambition, tu voulais devenir vétérinaire. Tu étais également douée pour le dessin, la peinture, la danse, bref, une belle âme créatrice. Tu aimais les vacances pour découvrir de nouveaux paysages et connaitre des nouvelles personnes.

(une petite photo, c’est cadeau 😉 )
fêtes des mères - moi - enfant

2. Si tu devais décrire l’Adeline d’aujourd’hui en 3 mots?
Bon disons maintenant que tu es GRANDIE ( en taille et en maturité), INDEPENDANTE et GLOBE-TROTTER.
3. Comment tu me vois dans 10 ans?

Dans 10 ans, je te vois toujours sincère, franche, fidèle a toi-même, mais prends bien ton temps pour y arriver car pour moi ça veut dire que les années raccourcissent.  Et continue à toujours te faire plaisir et aimer  tout ce que tu entreprends.
4. Quelles sont, selon toi, nos ressemblances et nos différences?
Des ressemblances entre nous deux, je n’en vois pas beaucoup, peut être la gourmandise, je crois qu’on aime goûter aux bonnes choses et l’amour de son lit le matin.

Par contre des différences, je ne sais pas si j’aurais assez d’une feuille pour les énumérer.

Tu oses tout, chose que j’admire et moi je n’ose rien, pourtant, j’en ai parfois envie mais c’est plus fort que moi, je n’y arrive pas. Tu aimes rencontrer des gens, pour moi c’est difficile d’aborder des personnes. Tu es sportive, tu as un don pour l’art, le dessin, la danse que je n’ai pas.

Tu es indépendante dans ta passion pour la photographie. Nous avons certainement des goûts différents dans différents domaines (musique,mode, maquillage,….) d’ailleurs tu aimes bien te maquiller,moi pas trop. Et encore bien d’autres différences mais c’est un peu normal, nous ne sommes pas de la même génération. Bref,je pense que nous n’étions pas faites pour se ressembler autant physiquement que moralement. Comme quoi l’expression « telle mère, telle fille » ne se confirme pas toujours.

5. Quel est le plus difficile en tant que maman?
Franchement, le plus difficile en tant que maman était de te voir t’envoler de tes propres ailes car j’aurais toujours voulu te garder petite,  être toujours là pour te protéger et te garder mais la vie est faite autrement, mais je n’ai aucun regret d’avoir une fille comme toi et je suis fière de ce que tu es devenue.Alors c’est là que se conclue cette petite interview.

Je vous avoue que j’étais hyper curieuse de lui poser ces questions et je vous conseille de faire pareil avec votre maman. Je ne m’attendais pas trop à ce genre de réponse. Comme quoi, votre maman vous connaît parfois (souvent) mieux que vous-même. Et puis, j’étais tellement émue de lire ces quelques mots. Je pense en effet que nous sommes plutôt différentes mais cela fait de nous une bonne équipe. Tu n’es peut-être pas toujours très bavarde mais tu es toujours là pour m’écouter blablater. Nous n’avons peut-être jamais partagé un cours de danse, un cours de dessin ensemble, mais tu as toujours été là pour regarder et me féliciter dans mes spectacles ou expositions d’art. Comme je le dis, nos différences nous rapprochent quand même.

N’hésitez pas à poser ces questions à votre tour, vous serez sans doute surpris des réponses. Cet article était tout simplement dédié à ma maman que j’aime énormément, sans qui évidemment, je ne serais pas là à taper cette conclusion.
Bonne fête à toutes les mamans qui font toujours de leur mieux pour nous rendre la vie plus belle !
Adeline

2 commentaires sur “Ma mère et moi | La fête des mères